Comment l’Arc s’est-il recouvert d’algues vertes à Trets ?

Les autorités enquêtent sur la pollution de l'Arc

Le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et la Gendarmerie se sont rendus sur place ce week-end, dès que l’association de pêcheurs (APPMA) a donné l’alerte, et ont mené l’enquête avec un expert antipollution. Menelik a également été informé par la commune de Trets et suit les investigations.

L’origine la plus probable serait une pollution accidentelle due à une forte charge en nutriments apportée par un domaine viticole lors de l’épisode pluvieux de la semaine dernière, provoquant ainsi cette explosion algale constatée par les pêcheurs. Des prélèvements ont été effectués et les investigations sont en cours.

Vigilance de mise jusqu'à nouvel ordre

Les activités de pêche, de baignade, d’abreuvement des animaux domestiques et de consommation de toutes les espèces de poissons issus de l’Arc et de ses affluents sont interdites sur tout le territoire de la commune de Trets au moins jusqu’à la fin de la semaine par arrêté municipal.